Super Dungeon Explore : la démo

Tout d’abord ne faites pas attention aux pauvres figurines qui ne ressemblent pas du tout aux superbes originales type Zelda et autres Dungeon Crawlers de notre enfance sur Nintendo. Le décors est constitué de salles issues de plaques Rackham quadrillées 1 pouce (évidemment les socles de mes figurines sont pour des 1,5 pouces mais passons) et ne suivent pas le plan original du donjon proposé dans la démo : tant pis.

Les 2 portails de « spawning » (là où apparaissent les Kobolds au fur et à mesure) seront représentés par des arbres maudits. Les 2 héros choisis sont le Dwarf fighter et l’Elf ranger. Pour les Kobolds, j’ai trouvé ce qui me tombait sous la main. Le Kobold Dragon priest est bien représenté néanmoins. 2 coffres Mage Knight renfermeront des objets reliques.

Le système de de jeu est très simple. Pour 2 joueurs, un joueur va jouer 2 héros et l’autre (le consul)  va diriger les viles créatures (Les Kobolds). Le joueur à gagné quand tous ses adversaires sont morts. Chaque créature a ses caractéristiques sur une carte et le nombre de dés 6 (un peu spéciaux : bleus, rouges et verts qui ont des probabilités de touches différentes : bleu=faible, rouge=moyenne et verte=forte) ainsi que la couleur des dés qu’il doit lancer pour attaquer et se défendre. Chaque étoile donne une réussite. En attaque il faut faire plus d’étoiles que l’adversaire en défense. Il vaut mieux tirer des dés rouges que bleu, les dés verts étant ultra puissants mais réservés aux objets reliques dans les coffres.

Notez que sur un 1, le héros peut gagner une vie ou une potion ou les deux s’il blesse un ennemi.

Il faut des d6 qu’on puisse différencier (là j’ai dû encore improviser), et des token pour comptabiliser les potions, les loots (objets qu’on dépouille aux cadavres Kobolds), les points d’action et les points de vie. Il y a des cartes loot et des cartes d’objet ultra puissants : les reliques.

La ligne de vue est simple rien ne la bouche sauf les murs du donjon (pas de figurines amies, adverses, rien !). Les objets trouvés peuvent se passer d’un héros à l’autre même s’ils sont dans des pièces différentes, les effets de zones lorsqu’ils sont positifs pour le héros n’affectent pas les créatures adverses même si elles sont dans la zone et les négatifs affecteront les créature ennemies sans aucun effet sur les héros éventuellement pris dans la zone d’effet. Donc rien de plus simple.

Les  Héros ont plusieurs points de vie, partent avec une potion de soin et ont des capacités spéciales. Les monstres sont faibles mais plus nombreux et le jeu repose sur le fait qu’à chaque tour, le consul (le joueur qui joue les monstres) spawn de nouvelles créatures à raison de 4 skull points par portail de spawning (il y en a 2 au départ qui peuvent chacun, alternativement, faire apparaitre des créatures à raison de 4 skull points chacun). Attention certaines créatures coutent 3, 2 ou 1 point donc on peut faire apparaitre 2 créatures de 2 skull points ou une de 2 et deux de 1 ou quatre de 1 etc… Les créatures à 1 skull point sont plus faibles mais elles rajoutent des bonus d’attaque aux autres quand elles sont adjacentes à la même cible (elles rajoutent un certain nombre de d6 d’une certaine couleur).

Au premier tour, je spawn pour 4 skull points mon Kobold Dragon priest (3pts) et un Kobold Knucklehead (1pt). Ils restent collés au portail et c’est au tour d’un des héros de jouer.

La plupart des monstres n’ont qu’un point de vie alors une touche les tue et donne un compteur loot aux héros. Avec 3 token loot (pas forcément acquis par le même héros : tout ce partage dans ce jeu), le joueur jouant les héros peut convertir ces loots contre une carte tirée au hasard donnant un bonus (objet magique) ou alors se défausser de cette carte et se guérir d’une blessure. Le loot correspond aux fouilles trouvées sur le corps des monstres.

Un peu plus tard : mon nain a tué un Kobold et possède donc un token noir loot, un token transparent qui indique qu’il a utilisé une action (combat) et qu’il lui en reste deux et un token vert potion qu’il peut utiliser à tout moment même dans le tour de l’adversaire pour se guérir d’une blessure (ici il n’est pas blessé).

Encore plus tard : Un portail est détruit ! (arbre au sol). Mais le Dwarf a pris 3 blessures (token rouges) (ça va il a en tout 6 pts de vie). Il peut utiliser sa potion pour en guérir une. Par ailleurs, il possède 2 token noirs loot et comme l’autre héros (l’Elf ranger) en possède un, le joueur « Héros » pourra, à la fin du tour, les défausser pour soit tirer une carte loot, soit guérir une blessure : il n’est pas nécessaire que les 3 token noirs soient sur une seule créature, tout peut s’échanger entre les héros.

Le Héros décide de tirer une carte loot et tire un scroll de protection qui rajoute +1d6 de couleur bleue à son ARMURE (valeur ARM sur la carte). Pour se défendre, le nain tirera 2 dés rouges (carte originale) et 1 dé bleu (scroll) et devra faire le plus d’étoiles (de réussite pour parer les attaques des Kobolds).

Vous comprendrez le problème : il vaut mieux faire apparaitre et bouger plein de petites créatures à 1 skull points pour accumuler les bonus entre elles, mais comme elles meurent vite, elles donnent des loot aux héros qui les échangent à la fin du tour contre des objets magiques ou les remplacent contre une guérison. Par ailleurs le scénario permet aux héros l’ouverture de 2 coffres dans lequels se trouve un objet magique particulièrement puissant (une carte relique tirée au hasard). En général l’objet rajoute à l’attaque, la défense ou la Volonté (pour les magos) un dé d’une couleur verte qui donne encore plus de touches que les dés bleus et rouges.

Ouilleouilleouille ça sent le roussi : vite il faut spawner pour 4 skull points de Kobold à partir de mon dernier portail debout.

Bon j’ai perdu en quarante minutes de jeu et c’était ma première partie. C’est un jeu qui tourne très vite, très simple au niveau règles mais très tactiques surtout au niveau du consul. Pour le héros il faut foncer vers les portails et les petter pour éviter les re-spawns.

Dans cette partie démo, les héros n’ont jamais vraiment été inquiétés car avec toutes leurs capacité spéciales et leur potion gratos du départ c’est pas facile de les tuer. J’aurai peut être dû faire attaquer plus mon dragon Kobold qui avait 3 pts de vie mais j’ai préféré utiliser le bonus ‘mob’ des petits Kobolds pour augmenter leurs chances de touches. Ca a fonctionné mais ceux-ci sont tellement fragiles que les héros se régénèrent grâce aux token loots que je laisse à chaque Kobold mort.

Franchement c’est presque un jeu apéro (je pense que ce scénario était trop simpliste). Il est facile d’augmenter la difficulté : il suffit de dire que chaque tour on peut spawner 5 ou 6 skull points par portail au lieu de 4 par exemple. Les possiblités sont donc infinies. Super jeu. Les vidéos vues au GenCon par contre montrent des plateaux différents et moches j’espère qu’il y aura de supers décors pour aller avec le figurines.

…A suivre mais surtout….NE PAS CRAQUER !!! (ça va être dur….)

Publicités
Cet article a été publié dans Démo, Fourre-tout, Heroclix, Proxys, SDE, Test. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Super Dungeon Explore : la démo

  1. Altan dit :

    J’ai oublié de dire que ce jeu laisse une grande liberté de mouvement. En effet un perso qui a 6 en mouvement et 3 pts d’actions pourra se déplacer de 6 cases dans n’importe quelle direction et en plusieurs fois c-à-d que le héros peut se déplacer de 2 cases, utiliser un pt d’action pour attaquer, puis se déplacer de 2 cases et attaquer et encore une fois. Ou alors faire 3 attaques et se déplacer. Et pas besoin de faire un jet pour sortir d’une zone de combat. Très simple et dynamique donc.

  2. rafpark dit :

    C’est surtout le premier scénario qui permet de voir comment le jeu tourne plutôt qu’autre chose, j’attend de voir les autres mais de toute façon ce genre de jeu améritrash c’est surtout une boite à outil pour faire ses trucs derrière 😀
    Sinon deux ou trois points que je n’ai pas compris comme toi. Le partage des points pour avoir tué un kobold et le principe de la génération des kobolds.

    • Altan dit :

      Oui tu as raison : c’est le scénario démo niveau 0-1. J’ai lu sur ton blog qu’il va avoir une notion temporelle aussi dans la version finale mais j’ai l’impression que c’est en faveur des héros (plus ils sont blessés moins l’adversaire pourra spawner). De plus ici tout était au même niveau alors que dans la version finale il y aura des obstacles et des cartes qui prendrons en compte la hauteur etc…du décors.
      Pour les règles je n’ai pas forcément tout bon du premier coup : dans le texte original, ils différencient bien les « Heroes » (au pluriel) et un « Hero » donc pour moi (je viens de relire) les points de blessures (loot) se partagent (pas besoin qu’un perso ait les 3 pts de loot). Et l’objet peut même être donné à un héros même si ce n’est pas lui qui a donné le coup de grâce au Kobold (qui a donc perçu le pt de loot). Peut-être que je me trompe mais le fait que les règles disent que si on a plus de loot points à la fin du tour ils sont perdus : ça ferait vraiment difficile avec 2 figs ayant 3 pts d’action chacune de faire genre 5 touches en un tour (donc d’en transformer 3 en objet et de perdre les 2 restant)…Je sais pas en fait, tu me mets un doute… Pour le spawn, bah chaque tours 4 skulls par portail (mais sans activation : les figs restent collées en attente de dépense de pts d’activation) et activation pour 4 skull points par perso alternativement entre les 2 actions du Héros. Les Kobolds ne peuvent s’activer qu’une fois par tour et si à la fin on a dépensé tous ses pts de skull mais qu’il y encore des créatures non activées, et ben on les active gratos (c’est là où il ne fait pas bon être un héros dixit les règles).
      J’attends ta traduction pour peut -être mieux comprendre tu t’es surement plus plongé dessus que moi. Ceci-dit je l’ai peut-être mal expliqué dans mon billet car j’ai fait ça assez tard. Merci pour ton retour en tout cas. A+.

      • rafpark dit :

        Non justement j’ai aussi un anglais approximatif et une autre version est très intéressante pour moi. Je traduit la version démo pour « m’avancer » dans la version finale en croisant les doigt qu’il n’y ais pas beaucoup d’écart.
        Pour le partage des cartes et ce quelque soit la position des héros dans le donjon je suis d’accord.
        Le fait que les points butins supp pour une carte qui sont perdu ça aussi.
        C’est sur le principe comme quoi les points loot se partage entre héros. Me souvient plus de ça mais au final vu le reste ça reste logique aussi, paragraphe à relire de mon coté.
        Idem pour la génération de kobolds je n’avais pas compris ça comme ça et après relecture et vérif au niveau des cartes des stats ta version reste logique aussi.
        Donc plus qu’a reprendre ces quelques points en traduction et ce qui me rassure c’est que pour la majorité des trucs par contre on est d’accord (mon anglais n’est pas totalement à revoir 😀 ).
        Sinon le système de temps rajouté (toujours compris avec mon niveau d’anglais :D) serait justement contre les héros (qui peuvent se soigner). Grosso modo il y a une échelle de PV des héros, à chaque Pv retiré on avance le compteur d’un point, les héros perdent quand ils sont mort ou si l’échelle arrive à un certain niveau.
        Ca rajoute justement de la tension au héros de ne pas perdre trop de point de vie ce qui n’est pas négligeable. Bon je le répète ça reste avec mon anglais approximatif, une autre version ou de lus amples explications d’un américains qui a pu tester ça à la gencon serait appréciable 😀

  3. Altan dit :

    Bon j’ai un doute aussi maintenant sur les pts de loot qu’on partagerait ou pas…Mais à la fin du tour un héros n’a que 2 pts de loot : est-ce qu’ils les discard et revient à zéro ? Sinon tu as raison pour la notion de temps pour le héros méa culpa. J’imagine qu’il y a des FAQs peut-être trouvables sur le net…

    • rafpark dit :

      Oui s’il à deux loot et qu’il lui en fallait 3 il revient à zéro. Tout est perdu à la fin d’un tour. Les cartes loot restent quand même puissantes, les chopper aussi facilement ça aide pas mal les héros quand même. De toute façon dans ce genre de boite il suffit de se faire ses petites règles et modif si on trouve que les héros gagnent trop facilement, le plaisir d’un DC c’est de transpirer un peu pour le finir 😀
      Pour les infos je fouille, je fouille 😉

  4. rafpark dit :

    Bon autant prévenir, Edge va faire une VF, du coup ma traduction me semble bien moins utile 😀

    • Altan dit :

      Ha oui merci pour l’info. Je suis allé sur leur site mais ils ne disent pas quand la traduction va se faire. Et puis rien ne t’empêche de finir la traduction de la démo car ce n’est pas la démo qu’Edge va traduire c’est le jeu en entier non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s