RuneBound : c’est quoi donc ?

RuneBound est un jeu de plateau de Martin Wallace (Steam, Age of Industry, Discworld, a few Acres of Snow, etc…) et édité par FFG/Edge prenant place dans l’univers cher à FFG : Terranoth. Rune age, RuneWars, RuneBound, Descent, DungeonQuest sont tous basés sur cet univers et les personnages peuvent se retrouver dans chacun des jeux.

C’est un jeu de 2-5 joueurs mais il se joue très bien en solo. C’est un jeu de type exploration/level-up. Les joueurs se déplacent sur les terre de Terranoth où sévit le Dragon maudit Margath. Le but du jeu est de tuer Margath ou tuer 3 dragons un peu moins puissants afin de récupérer 3 Runes.

La mise en place :

on place sur le plateau les pions de couleurs sur les régions correspondantes. On place les tas de cartes ‘rencontres’ mélangées sur le bord gauche à leurs endroits respectifs. On place le tas de carte objets du même côté. Sur le côté droit se trouvent les marchés de toutes les villes de Terranoth : une carte objet est placée sur chacune des cases marché sauf Tamalir qui est la ville de départ des joueurs. C’est tout. Chaque joueur tire une carte personnage au hasard, place sa figurine sur Tamalir et prend trois pieces d’or.

Comment qu’on fait pour tuer les vilains-Dragons ?

 Le but du jeu est de se déplacer vers des zones dangereuses marquées par des pions verts, jaunes, bleus et rouges (du moins dangereux au plus dangereux) et, une fois arrivé, de tirer une carte ‘rencontre’ de la couleur équivalente. Il faut y aller par pallier : inutile de s’attaquer au rouge dès le départ ou c’est la mort assurée. Tuer des monstres bleus rapportent plus d’or et d’expérience que des monstres verts il va s’en dire. Il va falloir donc gagner plein de sousous pour acheter des objets ou recruter des alliés et faire du level up pour augmenter ses caractéristiques de base.

On se déplace à l’aide de 5 dés de direction quand on part de villes ou 4 dés quand on est sur une autre région. Dans l’exemple ci dessous, je souhaite aller à la ville de Riverwatch qui me permettra de faire une rencontre verte et d’acheter quelque chose si je survis à la rencontre.

Ci dessous je peux passer par 3  rivières et un 4ème pour arriver à Riverwatch. J’aurai pu choisir 1 route, puis 3 rivières aussi ou une plaine, 2 forêts, 2 rivières : ça marchait etc…

Hop je tire une carte ‘rencontre’ du paquet vert. Je tombe sur ‘Spectre Sans Allégeance’. Je dois le combattre.

Chaque personnage possède une petit pouvoir écrit sur sa carte ainsi que des bonus de compétence éventuellement. Ici, Vyrah le Fauconnier peut prendre 2 pions de fatigue pour regarder les cartes aventures avant de se prononcer. Attention quand Vyrah arrive à 5 fatigues, les fatigues supplémentaire prises seront directement des points de vie retirés (il n’en possède que 4 : ce sont les Coeurs). Par ailleurs, Vyrah possède les bonus de compétence de +2 pour Se cacher et Savoir. Enfin il possède 3 caractéristiques de combat qui sont, DANS L’ORDRE, l’attaque à distance (icône ressemblant à un heaume de chevalier), l’attaque au corps à corps (la main) et l’attaque magique (le ying-yang rouge et gris). Il y aura donc toujours 3 jets de dés mais Vyrah doit d’abord choisir avec quelle type d’attaque il va frapper, les autres jets de dés seront des jets de défense pour ne pas se prendre de blessure. On commence toujours par la distance, puis le c-à-c et enfin la magie.

Exemple : Ici je choisi d’attaquer avec la Distance (4/2 sur la carte en face de l’icône en forme de Heaume) car j’ai le plus (4) et je fais le plus de dégâts (2). J’attaque donc avec +4 à mon dé 20 et je dois faire au moins 11 (la caractéristique équivalente du spectre). Je fais 14 au dé + 4 = 18 je réussi et je fais 2 points de dégât. Le Spectre ayant 2 points de vies, il meurt : j’empoche 2 pièces d’or et le pion vert qui me donne 1pt d’expérience. Inutile de faire les tests de c-à-c ou de magie car le spectre est mort avant. C’est la force d’un bon tireur il peut finir ses ennemis avant de se prendre des blessures. En revanche si j’avais choisi d’utiliser la magie comme type de combat, j’aurais d’abord dû tester 11 avec mon dé 20 et +4 (ici j’aurai réussi donc je ne me serait pas pris de blessure, notez que de toute façon le Spectre faisait 0 dégât). puis j’aurais dû tester 13 avec mon dé 20 + 3 (caractéristique de c-à-c de Vyrah) si j’avais raté, j’aurais pris 1 dégât. facile non ?

La plupart de rencontres demandent de faire un test ‘avant combat’. Avec le Spectre je devais faire un test sur ma caractéristique de magie avec une difficulté de 14 en Diplomatie. Si j’avais eu la compétence Diplomatie +2 ça m’aurait aidé. Rater ce jet avant combat entraine des réductions de vos jets de dés pour le combat à proprement dit, donc avoir des persos avec des compétences c’est bien…Parfois on ne peut même pas combattre si on rate.

Puisque je suis à Riverwatch, je fais mon marché mais avec mes 5 en or je ne peux me payer qu’une armure.

Un peu plus loin, j’ai acheté des alliés dont les caractéristiques s’additionnent aux vôtres et se prennent les blessures à votre place. Et j’ai converti mes points d’expérience pour me mettre +1 en attaque à distance.

Je tente une ‘rencontre’ rouge. Ouille je tombe sur un dragounnet. Notez que la difficulté n’est pas la même…

Avant le combat, je dois faire un test de Hide à 15 avec ma caractéristique de tire. Je me plante et je me prends 1 blessure et rate le challenge. Je recule d’une case sur le plateau et je met un pion ‘challenge foiré n°1’ sur cette case. Ainsi que la carte du dragon en haut du plateau au numéro correspondant. Faudra que je retente, mais plus tard…

Voili voilou…

Les extensions de cartes permettent un renouveau évident et le système de déplacement fait qu’on ne répète jamais le voyage de la même façon. il y a en plus des cartes évènements qui influent sur toute la région et empêche certains déplacements ou mettent à mal nos jets de dés. Attention cependant, certaines extensions ont des dos de carte différents et donc se mélangent mal au deck de base car on sait déjà sur quel type de rencontre on va tomber.

Certaines extensions font apparaitre des reliques aussi (cartes d’objets très puissants).

L’extension L’île de le terreur est un jeu à part composé d’un nouveau plateau qui se pose par dessus celui du jeu de base. Il ajoute des combats maritimes avec de nouvelles rencontres, de nouveaux alliés experts en navigation, un volcan qui ajoute de l’évènementiel, des cartes au trésor et autres objets rares, 8 nouveaux personnages et leur figurine, des tuiles qu’on pose sur le plateau pour moduler le jeu, etc…. Que du bon !

Conclusions :

Ce jeu est super jouissif. On voit son perso devenir de plus en plus puissant. C’est hyper simple à jouer. J’aime jouer en collaboratif (c’est la somme des Runes détenues par tous les joueurs qui met fin à la partie) et on ne s’attaque pas. Et en accéléré (on level up plus rapidement et on tire 2 cartes marché à chaque arrivée dans une ville). Ceci étant, à 4 joueurs, il peut se faire qu’on attende impatiemment son tour pendant 7-8 minutes…Donc pour joueur poilus seulement. De un à 3 joueurs foncez les yeux fermés.

Publicités
Cet article a été publié dans Explipartie, RuneBound. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour RuneBound : c’est quoi donc ?

  1. Arsenus dit :

    Un excellent jeu! J’y joue avec plaisir!

    • Altan dit :

      A noter que j’ai oublier de mentionner que je possédais la version 1 en anglais du jeu de base et que la version révisée a un plateau relooké bien sympa et se joue avec 2 dés 10 et non un dé 20, mais bon ça c’est du détail…

  2. rafpark dit :

    pff c’est malin ça, me voilà obligé de craquer maintenant 😛

    • Altan dit :

      oui c’est pourquoi j’attends avec intérêt l’explipartie de DKH ! Idem pour Pandora : j’ai envie de craquer 😉 Quand est-ce qu’il sort le blogurizine tu sais ?

  3. chrenaudin dit :

    Tres bonne présentation. J’ai 2 questions :
    1- C’est quoi la plus-value par rapport à Talisman (de ffg aussi) ?
    2-L’interaction entre joueurs se limite a additionner les runes ?

    • Altan dit :

      1- Talisman c’est plus un jeu de l’oie je dirai. Ici il y a le côté land-crawling avec les dés de directions. Et puis on fait du level-up jusqu’à ce qu’on pense être assez puissant pour tenter les cartes rouges. Quand on joue à plusieurs joueurs avec les règles originales, on peut se taper dessus et aussi c’est un peu la course aux ‘challenges’ vert, jaune et bleu car quand il est réussi par un joueur, un autre ne peut plus y aller et donc doit aller à un autre endroit. Cette dernière remarque répond à ta question 2.

  4. Francky dit :

    Tu commences en présentant Wallace en oubliant ces 2 meilleurs jeux : Princes of Renaissance, un must très original et Age of Steam ! Honte à toi 🙂

    • Altan dit :

      Steam et Age of Steam faisait un peu répétition. Je ne connaissais pas Princes of Renaissance : merci d’avoir amélioré ma culture ludique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s